Biographie de Christian Dior

Christian Dior naquit au nord de la France en 1905. En 1947, il prît d'assaut la scène de la mode de Paris avec des dessins qui étaient en contradiction avec les restrictions de ces temps de guerre. Il réintroduisit une touche de féminité et se concentra sur la mode féminine de luxe. Le succès qui en résulta, dû aussi bien à l'innovation de ses créations qu'à ses pratiques commerciales, fît de lui le créateur de mode le plus prospère dans le monde. Ses créations sont portées par des stars de cinéma et par des familles royales, et son entreprise continue de fonctionner à l'avant-garde de l'industrie de la mode. Dior décéda en 1957 à Montecatini, en Italie, à l'âge de 52 ans. Sur le site jeuxcasinoenligne.com, un niveau comparable de jeux excellents peuvent être trouvés, même si c'est un site relativement nouveau.

Son enfance

Christian Dior naquit le 21 janvier 1905 à Granville, une station balnéaire dans le Nord de la France. C'était le deuxième des cinq enfants d'Alexandre Louis Maurice Dior, propriétaire d'une très grande fabrique d'engrais, et de sa femme Isabelle. Lorsqu'il était enfant, sa famille s'installa à Paris où il passa sa jeunesse. Bien qu'il fut passionné d'art et ait montré un intérêt pour l'architecture, Dior subît la pression de son père, et en 1925, il s'inscrivit à l'École des Sciences Politiques pour commencer ses études en sciences politiques, avec la promesse qu'il finirait par travailler en tant que diplomate.

Cependant, après l'obtention de son diplôme en 1928, Dior ouvrit une petite galerie d'art avec l'argent qu'il reçut de son père, lequel avait accepté de lui apporter son soutien financier à condition que leur nom de famille n'apparaisse pas au-dessus de la porte de la galerie. Lors des années qui suivirent son ouverture, la galerie de Dior exposa les travaux de quelques artistes reconnus comme Georges Braque, Pablo Picasso, Jean Cocteau et Max Jacob. Dior fût contraint de fermer la galerie en 1931, année pendant laquelle son frère aîné et sa mère moururent, et où les affaires de son père connurent un effondrement financier.

Ses débuts dans la mode

Après la fermeture de sa galerie, Dior commença à joindre les deux bouts en vendant ses croquis de mode. En 1935, il décrocha un emploi consistant à illustrer le Magazine Illustré, supplément de Figaro. Plusieurs années plus tard, Dior fut embauché comme assistant de conception par le couturier parisien Robert Piguet. Toutefois, lorsque la Seconde Guerre mondiale débuta l'année suivante, Dior servit dans le sud de la France comme officier dans l'armée française.

Après la reddition de la France face à l'Allemagne en 1940, Dior revint à Paris où il fut très vite engagé par le couturier Lucien Lelong. Au cours des dernières années de la guerre, la maison de création de Lelong habilla constamment les femmes des nazis et des collaborateurs français. Durant cette même période, Catherine la sœur cadette de Christian Dior qui travaillait pour la Résistance française fut capturée et envoyée dans un camp de concentration, mais survécût et fut finalement libérée en 1945.