Un bref historique de la marque Michelin

En 1891, un cycliste anglais fut victime d'une crevaison avec son vélo devant l'usine dirigée par les frères Michelin, lesquels produisaient alors des patins en caoutchouc.

A cette époque, il fallait trois heures de travail et toute une nuit de séchage pour réparer les pneus qui étaient collés directement à la jante. Édouard Michelin imagina alors quel serait l'avenir du pneu si celui-ci devenait plus facile à réparer, et déposa dès lors ses premiers brevets.

La course cycliste Paris-Brest-Paris remportée par Charles Terront sur son vélo équipé des pneus MICHELIN amovibles permît de les faire connaitre au grand public.

En 1892, les frères Michelin organisèrent une course cycliste entre Paris et Clermont-Ferrand. Ils profitèrent de l'occasion pour parsemer la route de clous afin de démontrer qu'une crevaison n'était plus un problème insurmontable avec les pneus Michelin démontables ! Depuis lors, il y eût toute une série d'innovations.

En 1978, Michelin innova avec le lancement du premier pneu pliable, le fameux MICHELIN BIB TS. Le révolutionnaire MICHELIN BI-SYNERGIC, avec ses deux bandes de roulements, latérale et centrale, fit son apparition en 1995. C'était à cette époque qu'apparut sur le marché le premier pneu intégrant de la silice de haute performance dans la composition de sa gomme. En 2000, Michelin lança le premier pneu tubeless (sans chambre à air) pour les VTT.